dimanche, janvier 17, 2010

PARME et environs LE PÔ, LABYRINTHE FMR






Si Parme était un livre :
LA CHARTREUSE DE PARME et le DUCHE DE PARME
Le roman de Stendhal ne constitue pas un guide pour visiter la ville. On y retrouve néanmoins, l'ambiance aristocratique et gracieuse de la capitale ducale. Quant à la Certosa di Parma, où Fabrice del Dongo finira ses jours, elle se trouve à 4 km en direction de Mantoue.
. Parme a des origines étrusques... Subsite de la période romano-gothique, le remarquable ensemble architectural formé par la CATHEDRALE, le campanile et le baptistère ctogonal en marbre de Vérone. Cédée au Saint-Siège en 1512, elle est érigée en duché indépendant par le pape Paul III au profit de son fils naturel Pier Luigi Farnese, dont la dynastie dure jusqu'en 1731. En 1748, la ville et le duché passent à Philippe de Bourbon. Le 21 mars 1808, l'Espagne cède les duchés de Parme et de Plaisance à la France par le traité d'Aranjuez. Un senatus-consulte du 24 mai 1808 réunit les duchés de Parme et de Plaisance à la France pour former le département du Taro. En 1815, le congrès de Vienne donne le duché de Parme à titre viager à l'ex-impératrice Marie-Louise. En 1847, le duché est remis aux Bourbons après la mort de Marie-Louise. En 1860, Parme est rattachée au royaume d'Italie.
. JARDINS du PARCO DUCALE plantés de tilleuls et de marronniers et ornés de statues longent les rives de la Parma
. PALAZZO de la PILOTTA (1583-1622) renferme le Musée des Antiquités, la GALLERIA NAZIONALE (pinacothèque), le TEATRO FARNESE (1618), la bibliothèque Palatine et le Musée GIANBATTISTA BODONI (imprimeur et célèbre typographe du grand-duc de Parme)
 


Si Parme était un peintre :
PARMIGIANINO ET CORREGIO
À la Renaissance, l'école de Parme est présente avec deux grands artistes : Correggio (Le Corrège) et Parmigianino (Le Parmesan) avec des œuvres majeures :
. Fresques du CORREGGIO
. Camera del Correggio, fresques ornant le réfectoire des abbesses du Convento San Paolo
. Eglise de San Giovanni Evangelista (coupole, écoinçons, transept g.)
. Assomption de la Vierge, coupole du Duomo
Quant à PARMIGIANINO, à voir
. ses premières fresques à San Giovanni Evangelista (arcades des chapelles g 1, 2, 4 )
. sa dernière fresque dans l'Eglise Madonna della Steccata (arc du maître autel)
. le château de Fontanellato (30 km de Parma) conserve aussi des fresques de Parmigianino


Si Parme était une musique :
GIUSEPPE VERDI

Les Parmesans n'ont pas oublié le souvenir de Marie-Louise qui fit fleurir la musique et les beaux-arts dans une ville qui a vu naitre Guiseppe Verdi (à quelques kilomètres), Arturo Toscanini et où est inhumé Niccolò Paganini.
. Théâtre Farnese (1618) magnifique, sa construction, tout en bois avec une scène mobile entourée de colonnes corinthiennes, s'inspirait du théâtre Olympique de Palladio à Vicenze (1580). Détruit par les bombes alliées en 1944, il a été reconstruit à l'identique. Visites du mardi au samedi, 9 h-14 h)
. Auditorium Paganinio construit par Renzo Piano
. Museo Casa natale Arturo Toscanini, borgo Tanzi, 13
. Teatro Regio di Parma, construit à l'initiative de Marie-Louise, est encore un haut lieu de l'art lyrique (->programmation et Festival Verdi)


ITINERAIRE VERDIEN (cf carte ci-dessous : à 40 km environ de Parme, possibilité de faire la promenade à vélo, moyen de transport très prisé des parmesans)
. Roncole : Maison natale de Verdi et l'Eglise San Michele
. Busseto : Teatro Verdi et Casa Barezzi
. Sant'Agata, Villa Verdi élégante propriété où l'on peut visiter le rez-de-chaussée, le reste étant encore occupée par ses descendants.


Si Parme était une fleur :
la VIOLETTE DE PARME

Grâce aux souvenirs et aux écrits laissés par Marie-Louise, on peut juger de la passion de l'ancienne impératrice (partagée avec Bonaparte lui-même) pour les violettes qu'elle portait, qu'elle fit peindre, graver, imprimer...
. Le Museo Glauco Lombardi consacre quelques salles à la collection d'aquarelles peintes par Marie-Louise et à l'exposition de ses effets et objets.
Cet intérêt alla même jusqu'à cultiver et à faire planter les violettes dans les jardins de la ville (floraison février-mars) et à commander aux moines de l'église de la Santissima Annunciata, connus pour leurs compétences pharmaceutiques, une essence de violette pour son usage personnel. Cette prédilection qui parcourt tout le XIXème siècle, cette mode privée aboutit, à la fin du siècle, à une industrialisation à grande échelle, lorsque, un jeune barbier de Parme, Lodovico Borsari, obtint des moines l'exacte formule du parfum de l'impératrice Violetta di Parma.
. Collezione Borsari (fermé samedi, dimanche), ce musée qui retrace l'histoire du parfum a été voulu par Carlo Pioli et son épouse Maria Luisa (bien sûr) qui rachetèrent l'affaire au Borsari en 1962.
. Profumeria Color Viola Borsari 1870 > lien www.parmacolorviola.com (fermé jeudi comme de nombreuses boutiques à Parme et dimanche), strada della Repubblica, 2. est la boutique "officielle” où l'on trouve tous les produits Borsari, mais les parfumeries ne manquent pas.
. au Gran Caffé Orientale, piazza Garibaldi, demander au garçon de vous servir un verre de Rosolio alla Viola, créé au XVIIIe pour les dames (grappa, miel, sucre et essence de violette) ; en hiver le serveur le recommande pour la dégustation des marrons glacés.


Si Parme était une gourmandise :

JAMBON DE PARME et PARMESAN
Parma est internationalement connu pour son fromage le Parmigiano-Reggiano (Parmesan) et son Prosciutto di Parma (le fameux jambon de Parme), mais aussi pour le Culatello de Zibello, le salami de Felino... pour ne citer que les plus connus.
. Salumeria Garibaldi, Strada Garibaldi 42 : charcuterie, fromages
. La Drogheria, Vicolo dell'Assistenza 6 : épicerie fine pour gourmets
. Fontanellato (cf carte) tous les 4e dimanche du mois, piazza della Rocca Sanvitale (proche du Castello et des fresques de Parmigianino) a lieu le Mercati dei prodotti naturali, un grand marché de produits locaux et bios, herboristerie, artisanat ; le 3e dimanche du mois c'est une foire d'antiquaires qui a lieu.


GUIDE PRATIQUE PARME

HÔTELS
PALAZZO DALLA ROSA PRATI
Strada al Duomo, 7  - Parma
Tél. (0039) 0521 386 429
info@palazzodallarosaprati.it
www.palazzodallarosaprati.it
Situé dans le centre historique, suites avec kitchenette, certaines avec vue. Collation au TCafé de l'hôtel, idéal aussi en terrasse, à l'aperitivo pour un Spritz local à la violette...bien évidemment



VILLINO DI PORPORANO
Strada Bodrio 26 - 43123 Parme
T +39 0521 64 22 68
M +39 349 41 26 037
info@villinodiporporano.com
www.villinodiporporano.com
à la sortie de la ville, un bâtiment ancien, qui jouxtait la villa de maître, vient d'être restauré et propose 5 chambres d'hôtes de charme et une grande cuisine à disposition (100-150€)


à POLESINE PARMENSE
HOTEL ANTICA CORTE PALLAVICINA
(40 km au nord de Parme)
www.acpallavicina.com





RESTAURANTS

RISTORANTE LA FILOMA
Borgo XX Marzo, 15
Tél. (0039) 521 206 181
fermé mardi et mercredi midi
ouvert dopo teatro (réservation)
Cuisine traditionnelle revisitée


LA GREPPIA
Strada Giuseppe Garibaldi, 49
Tél. (0039) 521 23 3686
fermé lundi et mardi
Cuisine régionale, excellents produits locaux un des meilleurs restaurants de la ville


GRAN CAFFE ORIENTALE
Piazza Garibaldi
en salle ou en terrasse, idéal à tout heure
PEPÉN, Tavola Calda
Borgo dant' Ambrogio, 49
bonne cuisine à emporter ou à grignoter sur le pouce





ENVIRONS DE PARME

ETAPES GASTRONOMIQUES AUTOUR DU CULATELLO
DANS LA BASSA PARMENSE



à POLESINE PARMENSE
HOTEL ANTICA CORTE PALLAVICINA
(40 km au nord de Parme)
Strada del Palazzo Due Torri, 3
Tél. 0524-93 65 39
www.fratellispigaroli.it
relais@acpallavicina.com
www.acpallavicina.com
CAVALLINO BIANCO
Polesine Parmense
Via Sbrisi, 2
fermé le mardi
www.ristorantealcavallinobianco.it 
Tél. 0524-96136
L'Antica Corta Pallavicina est l'étape de charme de la campagne polésine. Il faut y associer son très bon restaurant des frères Spigaroli.


BUSSETO
Loc. Madonna dei Prati
TRATTORIA CAMPANINI
Via Roncole Verdi 136
Tel.: 0524/92569
fermé mardi et mercredi
à midi sauf le dimanche
menu charcuterie le lundi Culatello ++ et toujours au menu, le parmigiano reggiano avec sabaion au vinaigre balsamique.


à ZIBELLO
21 km de Parme
TRATTORIA LA BUCA
via Ghizzi 6
Tel.0524 99214
www.trattorialabuca.com
trattoria de 100 ans d'âge, aujourd'hui c'est Miriam et Laura Lanfredi qui perpétuent la tradition



à SORAGNA
Loc. Diolo di Soragna
OSTERIA ARDENGA
via Maestra, 6
Tél. 0524-59 93 37
www.osteriardenga.it
salumi bien sûr mais aussi pasta fresca, bollito misto, oca ripiena. En saison, spécialités d'asperges ou de champignons. Belle carte de vins.



EXTENSIONS VERS LE PÔ
. CROISIERE sur le PÔ : prendre le bateau à l'embarcadère de POLESINE (location de vélos que l'on peut embarquer), jusqu'à CREMONE, 2 heures environ. On peut aussi débarquer à Casalmaggiore et rejoindre à vélo SABBIONETTA (à 6 km), inscrite comme MANTOUE au Patrimoine mondial de l'Unesco.

. GASTRONOMIE
à FONTANELLE
HOSTARIA DA IVAN
Villa 73, FONTANELLE
Tél. 0521-870 113
fermé lundi et mardi
www.hostariadaivan.it
village pittoresque, où est né natale G. Guareschi connu pour la série des Dom Camillo, le petit musée jouxte le bon restaurant. Ici, la charmante Barbara Aimi est en cuisine tandis que son époux Ivan Albertelli s'occupe de la cave (spécialiste en champagne). Ambiance de maison de campagne, cuisine savoureuse. Quatre chambres simples et charmantes.



à COLORNO
AL VEDEL RISTORANTE
Via Vedole 58,
0521-816 169
fermé lundi et mardi
www.poderecadassa.it

Depuis cinq générations, la famille Bergonzi propose des spécialités "historiques” à base de produits de leur ferme : tortel dols ou la coscia d'anatra profumata al Porto sans oublier salumi et culatello maison que l'on peut aussi déguster sur son lieu de fabrication au Podere Cadassa.




à SISSA
Loc. Gramignazzo di Sissa
LAGHI VERDI
Via Co' di Sotto, 74
Tél. 0521-87 90 28
www.trattorialaghiverdi.com
Une trattoria accueillante dont la spécialité est de cuisiner les poissons d'eau douce. On peut néanmoins gôuter au salumi et à la trippa.






Repère cartographique (PARME, Sites VERDI, Fondation FMR
clic sur image = agrandir
BONNES TABLES





MISE à JOUR AVRIL 2015
OUVERTURE MAI 2015 de la  
FONDATION DE FRANCO MARIA RICCI,
FONTANELLATO, PARMA
Le Labyrinthe de Franco Maria Ricci, qui couvre sept hectares de terrain dans sa propriété de La Massone, dans la campagne à Fontanellato (25 km au nord-ouest de Parme), a été entièrement réalisé avec des plants de bambous de différentes espèces.
Le complexe du labyrinthe fait partie de la Fondation FMR qui accueillera des espaces culturels sur plus de cinq mille mètres carrés, destinés à abriter la collection d’art de Franco Maria Ricci (environ cinq cents oeuvres du XVIIème au XXème siècle), une bibliothèque consacrée aux exemples les plus illustres de typographie et de graphisme, dont des nombreuses oeuvres de Giambattista Bodoni et la totalité de la production d’Alberto Tallone ainsi que la collection de tous les livres édités par Franco Maria Ricci en cinquante ans d’activité qui viendront compléter cette collection historique.